Comment faire la différence entre les « psy »?

Aller consulter un psychologue ou un psychothérapeute est parfois une démarche difficile à entreprendre. Partager ses difficultés,  explorer son fonctionnement psychique et ses limites, des souvenirs ou des émotions pénibles, essayer de changer ses perspectives… Tout cela représente un « travail sur soi » nécessitant d’établir une relation de confiance avec un professionnel.

Pour trouver un « psy » qui vous convienne, faites vous recommander des professionnels par vos proches. Vous pouvez contacter et aller voir plusieurs thérapeutes afin de leur poser des questions sur leur pratique. Si vous avez une préférence pour une méthode particulière, choisissez un thérapeute formé. Vous pouvez débuter le travail thérapeutique lorsque vous vous sentez suffisamment en confiance avec un professionnel.

Pour vous aider à vous y retrouver avec les différentes sortes de «psys»:

  • Le psychologue : L’usage du titre de psychologue s’obtient à l’issue d’un Master 2 de Psychologie. Le psychologue se réfère à différents types de théories ou orientations psychologiques ( humaniste, cognitiviste, comportementaliste, psychanalytique,  etc…). Il est autorisé sous certaines conditions à faire usage du titre de psychothérapeute. Pour travailler en libéral, il doit disposer d’un numéro ADELI, qui protège les patients d’un exercice illégal de la profession.

 

  • Le psychiatre : Le psychiatre est docteur en médecine et son expertise porte sur la pathologie mentale ou psychique. Il est habilité à faire usage du titre de psychothérapeute et à prescrire des médicaments comme les psychotropes.

 

  • Le psychanalyste : Un psychanalyste est une personne ayant suivi une psychanalyse. Il propose au patient une méthode de thérapie dite analytique. Le psychanalyste peut être psychologue, médecin et/ou membre d’une société psychanalytique reconnue.

 

  • Le psychothérapeute : L’usage du titre de psychothérapeute est réglementé depuis 2010 et exige une formation en psychopathologie et une expérience pratique dans le domaine de la psychologie, de la psychopathologie, ou d’une approche psychothérapeutique. Il est également nécessaire d’avoir suivi une psychothérapie et d’être régulièrement supervisé.